Menu de navigation principal

Accès à vos comptes

:

:

Sécurité | Problème de connexion

  • Autre moyen d'authentification
  • DécouvrirFilbanqueSouscrire

    Menu de navigation secondaire

    > cic.fr: Banque Privée du dirigeant d'entreprise > Financer vos projets > Financer votre patrimoine immobilier

    Financer vos projets

    Financer votre patrimoine immobilier

    La construction de votre patrimoine immobilier répond à des objectifs très variés : vous loger, loger vos enfants ou petits-enfants, vous constituer des revenus complémentaires, défiscaliser un capital... Avec votre gérant privé, vous définissez la meilleure stratégie immobilière. À toutes les étapes, il est à vos côtés et en assure le suivi global.

    Conjuguer vos envies et vos intérêts

    Pour CIC Banque Privée, l'accompagnement dans une démarche immobilière répond à un double préoccupation : celle de la parfaite adéquation avec vos aspirations, en même temps que la pertinence économique et fiscale des stratégies proposées.

    Vous accompagner dans la diversité de vos projets

    Acquisition et revente de votre résidence principale, financement d'une résidence secondaire, investissement dans des murs professionnels ou commerciaux, recherche d'un bien d'exception, réalisation d'un investissement locatif... nous vous accompagnons dans tous vos projets immobiliers, y compris pour acquérir votre propre vigne ou forêt...

    Des solutions financières adaptées

    Pour financer votre projet, après analyse de votre dossier, votre gérant privé vous propose les solutions financières les plus adaptées à votre projet et à vos besoins1 : crédit amortissable ou in fine, avec ou sans apport personnel, taux fixe ou variable...

    Des montages juridiques cohérents

    En relation avec nos experts de l'ingénierie financière et patrimoniale, votre gérant privé étudie avec vous le montage juridique le plus opportun au regard du type d'opération que vous réalisez et de votre situation familiale et fiscale.

    © CIC - Novembre 2009

    1 Conformement à l'article L 312-4 du code de la consommation : l’emprunteur dispose d'un délai de réflexion de dix jours, si la vente est subordonnée à l'obtention du prêt, et si celui-ci n'est pas obtenu, le vendeur doit lui rembourser les sommes versées.

     

    Pied de page