Retour à l'accueil

 

Menu de navigation principal

Accès à vos comptes

:

:

Sécurité | Problème de connexion

  • Autre moyen d'authentification
  • DécouvrirFilbanqueSouscrire

    Menu de navigation secondaire

    > cic.fr: Banque Transatlantique > Nos publications > Immobilier : bilan 2013 et perspectives 2014

    Immobilier

    Immobilier : bilan 2013 et perspectives 2014

    Après une année 2012 caractérisée par une chute importante des volumes, 2013 a été celle de la baisse des prix. L'année 2014 confirmera-t-elle cette tendance ? Quels sont les facteurs de soutien du marché ? Voici notre analyse.

    2013 : une baisse des prix supérieure à Paris qu'en province

    Après une hausse cumulée de 155% depuis 15 ans, le prix de l'immobilier a globalement diminué en 2013.

    Paris et sa proche couronne ont enregistré une baisse du prix moyen de 4%. La baisse allant jusqu'à moins 20% pour les très grandes surfaces.

    En Province, cette tendance est également observée sur le Sud-Est (moins 3%) et le Nord-Ouest (moins 6%). Seules les régions telles que le Centre et le Sud-Ouest ont vu leur le prix moyen progresser entre 5 et 7 %.

    La vente de résidences secondaires a souffert de l'environnement économique actuel

    Le marché des biens d'exception a connu une désaffection totale y compris de la part d'investisseurs étrangers.

    Un marché immobilier d'acheteurs ?

    Depuis l'été dernier, les secondo-accédants reviennent aux fondamentaux du marché en donnant leur faveur aux produits offrant le meilleur rapport qualité/prix. Ils profitent sur Paris de marges de négociation significatives :

    • de 3 à 5% pour l'acquisition d'appartements bien localisés mais sans attrait particulier ;
    • de 5 à 10% pour des biens présentant des défauts.

    En l'absence de concession de la part des vendeurs, ils préfèrent différer leur projet d'achat

    Le marché des investisseurs locatifs enregistre un net recul dans l'attente de l'entrée en vigueur de la loi ALUR (Accès au Logement et à un Urbanisme Rénové).

    Les tendances pour 2014 ?

    Le marché immobilier français devrait poursuivre sa baisse des prix de 3 à 4% sur l'année 2014 compte tenu d'un contexte économique délicat : niveau de chômage élevé, hausses de TVA, augmentation des droits d'enregistrement dans certains départements.

    Cependant des facteurs clés tendent à maintenir cette classe d'actifs :

    • les taux d'emprunt très bas ;
    • l'offre de biens limitée dans l'ancien (hormis les biens d'exception) mais aussi dans le neuf  ;
    • l'abattement de 25% sur les plus-values immobilières en vigueur jusqu'en août prochain qui peut re-fluidifier le marché des résidences secondaires.

    Acheter en 2014 ?

    Les familles cherchant à acquérir leur résidence principale ou à s'agrandir trouveront une offre en biens de grandes surfaces à des prix négociables.

    Les investisseurs pourront porter une attention particulière aux opportunités bénéficiant d'un cadre fiscal et réglementaire avantageux telles que :

    • l'achat de nue-propriété permettant d'éviter les contraintes du marché locatif et pouvant générer un taux de rendement interne attractif ;
    • les appartements vendus occupés au sein d'un immeuble rénové offrant une bonne visibilité sur la qualité du locataire ;
    • l'investissement dans le cadre de la loi Malraux assorti d'un avantage fiscal hors plafonnement des niches fiscales pour des biens situés dans un secteur sauvegardé de centre-ville.

    CM-CIC Agence immobilière, notre filiale dédiée à l'immobilier, met son expertise au service de votre recherche en vous proposant un large choix de biens de grande qualité sur l'ensemble du territoire national.

    Nous contacter
    Toutes les coordonnées pour contacter la Banque Transatlantique.

    © Banque Transatlantique - mars 2014

     
    Réalisation RSS