Retour à l'accueil

 

Menu de navigation principal

Accès à vos comptes

:

:

Sécurité | Problème de connexion

  • Autre moyen d'authentification
  • DécouvrirFilbanqueSouscrire

    Menu de navigation secondaire

    > cic.fr: Banque Transatlantique > Nos publications > Prévenir les conflits dans une entreprise familiale

    Entreprise

    Prévenir les conflits dans une entreprise familiale

    L'une des grandes faiblesses des entreprises familiales réside dans le risque de conflits. Ceux-ci prennent alors une dimension personnelle et forcément émotionnelle. Or, 83% des sociétés françaises sont des entreprises familiales et elles représentent 50% du PNB. C'est dire si ce sujet mérite d'être traité avec sérieux, d'autant qu'il existe un certain nombre de solutions...

    Rédiger une charte familiale

    L'objectif de ce document est de recenser toutes les questions délicates, d'imaginer toutes les sources de contentieux susceptibles de surgir.

    Il s'agit ensuite de définir les règles du jeu : expression des valeurs, mission de l'entreprise, droits et obligations des différents acteurs.

    Il faut évoquer les structures et l'organisation de la gouvernance familiale : conseil de famille, assemblées familiales, etc.

    Enfin, il faut indiquer des règles de fonctionnement précises (embauche d'un membre de la famille, place des conjoints et des parents par alliance dans la famille, notamment...).

    L'engagement collectif de conservation (pacte Dutreil)

    Les actionnaires minoritaires non opérationnels - ne remplissant pas les conditions pour être exonérés au titre de l'outil professionnel - peuvent être à l'origine de tensions, notamment au moment du paiement de l'ISF. En concluant un engagement collectif de conservation dit "pacte Dutreil"1, les titres soumis à cet engagement pourront ainsi bénéficier d'une exonération d'ISF à hauteur de 75% de leur valeur (sous réserve de respecter certaines conditions).

    Organiser "la respiration du capital"

    La liquidité de la participation des minoritaires est un point de tension important. Souvent l'entreprise est le seul "patrimoine" de la famille ou de la branche familiale. Des solutions peuvent être trouvées : rachat par la holding familiale, ou rachat par la société de ses propres actions puis réduction de capital, parfois précédée de cession d'actifs immobiliers pour générer de la trésorerie. Toutes ces solutions doivent prendre en compte les pactes Dutreil éventuellement mis en place.

    Favoriser la communication entre les opérationnels et les autres

    C'est un point de friction qui s'accroît au fur et à mesure que la famille s'agrandit.

    Les assemblées familiales, les séminaires pourront répondre à cette demande de communication. Des projets peuvent être fédérateurs : association, fondation. C'est un pont entre l'entreprise et les non-opérationnels. Ils permettent aussi à des branches familiales d'apprendre à mener ensemble des projets non entrepreneuriaux, avec toutefois le même sérieux, avant d'envisager de le faire au sein de l'entreprise.

    Nous contacter
    Toutes les coordonnées pour contacter la Banque Transatlantique.

    © Banque Transatlantique - février 2016

    1 Le pacte Dutreil doit porter sur 34% du capital de la société si celle-ci n’est pas cotée, 20% si celle-ci est cotée.

     
    Réalisation RSS