Mobilité |

Le trajet domicile-travail : une souffrance pour vos salariés ?

La voiture : le moyen de transport le plus utilisé

Le principal moyen de locomotion pour se rendre au travail en France est la voiture : 72% des interrogés par le sondage BVA-PopEcho (« Les salariés et la mobilité »1, réalisé pour Salesforce et diffusé en septembre 2018), effectuent leur trajet domicile-travail de cette manière. En milieu rural, cette part atteint 91%. Les transports en commun sont le deuxième moyen de locomotion : 22% des Français les utilisent, avec une particularité pour Paris où ils sont 59% à les prendre.

Plus d'une demi-heure de trajet en moyenne

Toujours selon le sondage BVA-PopEcho, les Français mettent en moyenne 37 minutes pour se rendre à leur travail. Une majorité (55%) réalise un trajet de moins de 30 minutes. Contrairement aux idées reçues, les habitants des zones rurales sont les mieux lotis : 28 minutes de trajet en moyenne contre 43 minutes pour les habitants d'agglomérations de plus de 100 000 habitants et même 52 minutes pour ceux qui prennent les transports en commun.

Le trajet domicile-travail : mauvais moment à passer ?

Si le temps de trajet est jugé « acceptable » par 79% des interrogés, pour 21% c'est le contraire. En particulier, pour 69% des salariés dont le trajet dure entre une et deux heures, cette durée est « inacceptable ». Et si pour près des trois quarts (73%), le temps de trajet est « agréable » - notamment pour les 18-24 ans (87%) et les ruraux (80%) - il est subi comme un moment désagréable pour 46% des personnes prenant les transports en commun ou encore 36% des cadres. Une réalité qui se remarque surtout en région parisienne où 43% des répondants estiment que leur temps de trajet est désagréable et pour 34% inacceptable.

Les entreprises s'inquiètent-elles assez de cette problématique ?

Le sondage BVA-PopEcho fait ressortir une différence majeure entre les petites entreprises et les PME : les salariés des premières sont 65% à estimer que leur entreprise a une politique en faveur de la mobilité, contre seulement 52% des salariés des PME. Or toutes entreprises confondues, le constat est clair : pour les salariés, c'est à l'entreprise de prendre en compte ces problématiques : 88% des sondés estiment que l'entreprise doit favoriser le bien-être des salariés et 87% pensent qu'elle doit en améliorer la productivité ; et cela passe par une prise en compte de la mobilité dans son ensemble.

Flexibilité, télétravail et autres solutions...

Les salariés interrogés croient en premier lieu que l'entreprise peut « revoir l'aménagement du temps de travail » et notamment être flexible sur les horaires (46%). Le télétravail est également une solution attendue (40% des répondants), largement devant la mise en place d'un service de covoiturage (22%) ou encore d'aides financières pour « l'achat de modes de transport alternatifs » (20%).

1 Sondage BVA Opinion, « Les salariés et la mobilité », septembre 2018