International |

Partir à la conquête du marché britannique

Le CIC accompagne les entreprises européennes qui souhaitent se développer sur de nouveaux marchés avec l'appui de nos 40 bureaux de représentation à travers le monde. Géraldine Dibon, directrice du bureau de représentation de Londres, présente son pays, les tendances du marché, l'intérêt pour les entreprises françaises de s'y développer ainsi que l'aide qu'elles peuvent attendre de son bureau...

Transcription de la vidéo

Partir à la conquête du marché britannique

Quelles sont les opportunités de business existant au Royaume Uni ?

Géraldine Dibon : Le Royaume Uni est un pays très vaste, très mature. Il existe des opportunités sur l'ensemble des secteurs, il n'y a pas vraiment de secteur plus porteur que d'autres. S'il y avait des secteurs à mettre un peu plus en avant, ce serait la biotechnologie, l'aéronautique, la pharmaceutique, et le secteur industriel qui, mine de rien, recense beaucoup de PME qui sont à la recherche de compétitivité. Elles vont chercher à l'international des valeurs ajoutées qui vont leur permettre d'explorer une compétitivité en domestique et à l'international également. Donc beaucoup d'opportunités de partenariats pour nos entreprises françaises, dans ce domaine également.

Avec le bureau de représentation, comment aidez-vous les entreprises qui viennent se développer sur place ?

Géraldine Dibon : Notre action est soit un soutien d'une stratégie existante, soit la mise en place d'une stratégie de développement export sur le pays. Cela peut aller de l'étude de marché où l'on va véritablement entrer dans le dur du sujet, et puis apporter à l'entreprise un tas d'informations, sur la façon dont elle peut travailler au Royaume Uni, jusqu'à la recherche de partenaires, parfois même à l'implantation et à la recherche de cibles de croissance externe également. Aidexport permet une approche qui est véritablement ciblée et sur-mesure.

On intervient également au niveau des flux, le Royaume Uni étant la première place financière européenne, on a des relations très particulières avec les banques locales qui nous permettent d'introduire nos clients auprès de ces banques pour pouvoir travailler sur le pays, ou même d'accueillir des entreprises britanniques au sein de notre groupe en France.

Par exemple, nous avons mis en place une stratégie de développement pour une société industrielle, qui avait déjà un réseau existant sur le Royaume Uni, avec quelques courants d'affaires, mais qui était un peu vieillissant. On a redynamisé ce réseau par une recherche de partenaires, en essayant d'étayer ce réseau et de le rendre plus dynamique. Ceci ayant généré des ventes, on a ensuite pensé à implanter la société dans le pays, ce qui permettait d'avoir un homme-clé sur place, donc de dynamiser les ventes encore davantage, et de couvrir une localisation géographique plus importante.

Cette action, on l'a réalisée par prestation de recrutement, au-delà de la prestation de développement, et on a accompagné l'entreprise de A à Z dans sa démarche.

Quel message, quel conseil souhaitez-vous adresser aux entreprises françaises qui souhaitent se développer au Royaume Uni ?

Géraldine Dibon : S'il y avait un conseil à donner aux entreprises françaises pour aborder le Royaume Uni, ce serait peut-être de garder à l'esprit le fait que c'est un vaste pays sur lequel s'exerce une concurrence internationale, qui peut venir d'Asie, qui peut venir du continent américain, qui peut venir d'Europe également, et sur lequel les acheteurs sont très sollicités. Il faut donc étudier son marché en amont, et bien avoir à l'esprit les vecteurs de concurrence, ses avantages et ses valeurs ajoutées. Un acheteur britannique étant sollicité par une offre internationale, il va véritablement être à l'affût du produit innovant, du produit novateur qui va faire la différence sur le marché. Il va aussi rechercher une valeur ajoutée en termes de compétitivité-prix. Là encore, si la société française peut être plus compétitive en termes de prix, il faut le mettre en avant.

Alors n'hésitez pas à venir me rencontrer lors de mes déplacements en France, lors de Rendez-Vous Experts, ou à Londres ou même par internet, et. let's do business together! (faisons des affaires ensemble !).

See you in London! (à bientôt à Londres !)

Rencontrez Géraldine Dibon

Vous pouvez rencontrer Géraldine Dibon au choix :

  • Par visioconférence.
  • Au cours de ses venues en France pour nos Rendez-vous experts (ex Journées Pays).
  • Au bureau de représentation de Londres.

Parlez-en avec votre chargé d'affaires qui vous organisera un rendez-vous avec elle, selon vos souhaits.

Voir le calendrier des Rendez-vous experts