XX/XX/2015

Interview Webcam |

Bureaux de représentation : Le Brésil

Le CIC accompagne les entreprises françaises qui souhaitent se développer sur de nouveaux marchés avec l'appui de ses 40 bureaux de représentation à travers le monde. Nos représentants à l'étranger parlent de leur pays, des tendances du marché, de l'intérêt pour une entreprise française de s'y développer et de leur expérience sur le terrain...

Transcription de la vidéo

Les opportunités pour une entreprise française

Présentation

LM : Bonjour, je m'appelle Luiz Mendès, je suis Brésilien et nous travaillons ici au bureau de représentation de São Paulo depuis 7 ans afin d'aider les sociétés françaises ici, au Brésil...

Question 1 : Quel est l'intérêt pour une entreprise française de venir s'installer au Brésil ?

LM : L'intérêt pour une société, comme pour n'importe quelle société au monde aujourd'hui, c'est de regarder les marchés qui sont en pleine croissance. Le Brésil, qui fait partie des fameuses BRICS (avec l'Inde, la Chine.) est peut-être le pays qui attire le plus l'attention, dans le sens où nous avons une proximté culturelle avec la France et des opportunités dans plusieurs domaines. Le Brésil a, comme secteurs majeurs, l'agroalimentaire, parce que nous sommes le plus grand producteur mondial de plusieurs produits comme le blé, le soja, la viande, le poulet, le café, le sucre, etc. Mais aussi, nous sommes auto-suffisants énergétiquement parlant, notamment avec la découverte récente de grands gisements en eaux profondes de pétrole, ce qui va nous permettre de devenir exportateurs de pétrole en 2016. Et cela va créer beaucoup d'opportunités pour des sociétés du domaine pétrolier. Notamment, les sociétés françaises sont très pointues, dans ce secteur. Je peux aussi vous parler d'une coopération technologique aujourd'hui existante entre la France et le Brésil. On a signé des accords très importants depuis 2008 qui portent sur un domaine où la France est très pointue : c'est le domaine de la défense. Nous avons aujourd'hui cet accord de coopération technologique qui va générer beaucoup d'opportunités pour des PME françaises qui participent à de grands marchés de haute technologie française.

L'accompagnement du bureau de représentation

Question 2 : Comment aidez-vous les entreprises françaises à s'installer au Brésil ?

LM : Le Brésil est un pays qui a ses particularités. C'est un pays qui est très hospitalier mais en même temps on a une forte bureaucratie. On ne parle pas les langues, même les chefs d'entreprise, ici au Brésil, parlent plutôt le portugais, quelques-uns, l'anglais. Donc c'est important d'être suivi, accompagné de quelqu'un qui puisse aider dans les entretiens, ici, au Brésil. On connaît d'abord les informations sur les sociétés françaises, et comme ça, on peut bien anticiper pour les sociétés brésiliennes qui sont intéressées par des coopérations et optimiser les visites que ces sociétés françaises feront auprès des groupes brésiliens.

Les conseils pour bien mener un premier rendez-vous

Question 3 : En conclusion, que conseillez-vous à une entreprise française qui souhaite s'installer au Brésil ?

LM : Le conseil, c'est de venir pour avoir un rendez-vous en tête à tête. Après, les hommes d'affaires brésiliens sont très ouverts et chaleureux, donc c'est important d'avoir des rendez-vous personnellement.

Merci beaucoup, Luiz Mendès !

LM : (en brésilien) Nous vous attendons au Brésil les bras ouverts. Nous organisons bientôt la Coupe du monde de football et les Jeux Olympiques, alors soyez les bienvenus !

Repères économiques en 2014 (prévisions 2015)

6e puissance mondiale, le Brésil est un grand exportateur de sucre à base de canne à sucre, d'or, de diamants et de café.

Le Brésil et la France entretiennent une relation privilégiée, qui prend la forme de nombreux projets communs dans les domaines de l'aéronautique, de l'énergie nucléaire, de l'agroalimentaire ou de la pétrochimie, notamment.

La France est le 4e pays investisseur au Brésil. 500 filiales d'entreprises françaises emploient environ 500 000 personnes au Brésil.

  • PIB Nominal : 2 346 Mrd$
  • PIB/habitant : 11 612 Mrd$
  • Taux de croissance : 0,1% (-1,5%)
  • Taux de chômage : 4,8% (5,9%)
  • Inflation : 6,3%
  • Solde commerciale : -0,3% du PIB