XX/XX/2015

Interview Webcam |

Bureaux de représentation : Singapour

Le CIC accompagne les entreprises françaises qui souhaitent se développer sur de nouveaux marchés avec l'appui de ses 40 bureaux de représentation à travers le monde. Nos représentants à l'étranger parlent de leur pays, des tendances du marché, de l'intérêt pour une entreprise française de s'y développer et de leur expérience sur le terrain...

Transcription de la vidéo

Interview webcam d'Éric Aubry du bureau de représentation à Singapour

Question 1 : Éric Aubry, bonjour, nous sommes connectés avec vous à Singapour, vous êtes responsable du bureau de représentation pour l'Asie du Sud-Est... depuis combien de temps vivez-vous en Asie ?

EA : je suis arrivé fin 96 en Asie, j'ai vécu une dizaine d'années en Chine et ça fait maintenant 5 ans que je suis basé à Singapour.

Question 2 : Quelles sont les tendances du marché à Singapour ?

EA : Singapour a été touché par la crise financière mondiale notamment dû à son grand degré d'ouverture économique et donc sa forte dépendance au commerce international. Cependant, l'économie a très vite rebondi suite à cette crise, grâce à la reprise vigoureuse en Asie du Sud-Est et également en Chine qui a entraîné une forte hausse des exportations, ainsi que la vigueur retrouvée de la demande intérieure qui dispose d'un revenu par habitant bien supérieur à celui de la France. Tous ces facteurs font que Singapour a atteint un record de croissance en 2010 de 15%. L'année dernière en 2011, la croissance a été plus soutenable, dans le sens où le taux était de 4,7% et les prévisions pour 2012 sont dans une fourchette entre 3 et 4%, avec également un taux de chômage quasiment à 2% de la population active. Par ailleurs, le gouvernement singapourien cherche à maintenir sa compétitivité en développant des activités à forte valeur ajoutée dans des secteurs comme les biotechnologies, les produits pharmaceutiques ou la recherche et le développement.

Question 3 : Quels sont les avantages pour une entreprise française de venir s'implanter à Singapour ?

EA : Singapour est véritablement imprégné de l'esprit des affaires et tout est fait pour attirer les entreprises étrangères à se développer localement. Singapour, en fait est une cité-état qui est gérée un peu comme une grande entreprise et dispose de nombreux atouts.

Vous avez :

  • Des infrastructures hors pair
  • Un cadre juridique stable
  • Une main d'œuvre qualifiée anglophone
  • Un respect de la propriété intellectuelle
  • Un taux d'imposition sur les personnes et sur les sociétés parmi les plus faibles du monde

Ceci explique que Singapour arrive régulièrement en tête des enquêtes comme la destination No1 en Asie pour la facilité des affaires et de nombreuses entreprises françaises l'ont compris : vous avez actuellement 450 filiales françaises présentes à Singapour et on assiste depuis quelques années à une tendance assez nette : ce sont désormais des PME qui s'installent à Singapour, qui ouvrent un bureau à vocation régionale pour chercher des relais de croissance sur la zone Asie-Pacifique.

Question 4 : Concrètement, comment aidez-vous les entreprises françaises à venir s'implanter là-bas ?

EA : Nous offrons une multitude de prestations qui vont de l'implantation de sociétés à la recherche d'acteurs-clés, jusqu'à l'organisation de missions individuelles sur place.

Je peux vous citer un exemple concret : nous avons par exemple un client dans le Languedoc-Roussillon, une SSII qui est spécialisée dans le web marketing et l'intranet pour lequel nous avons réalisé une prestation Aidexport. En fait, il fallait faire une étude comparative d'implantation d'une filiale. Nous avons fait une étude sur 3 pays pour voir le coût d'implantation de cette filiale sur place, pour voir également l'attractivité du pays dans leur secteur d'activité informatique. Finalement, c'est Singapour qui a été choisi, notamment pour la qualité de son système éducatif et aussi sa formation universitaire en informatique, au détriment d'un pays en Europe de l'Est et d'un autre pays émergent en Asie.

Maintenant, deux ans après nous avons dans cette société je crois plus d'une vingtaine de personnes, c'est-à-dire le double du nombre de personnes au siège en France. Et je rencontre régulièrement des décideurs et des dirigeants de PME qui viennent nous voir pour nous demander comment il faut faire pour s'implanter à Singapour.

Question  : pour conclure, quel est votre conseil pour bien aborder un premier rendez-vous commercial à Singapour ?

EA : À mon avis, à Singapour, il faut que le rendez-vous soit très bien préparé et surtout que l'objet de la visite soit clairement identifié. Cela s'apparente un peu à l'approche américaine qui veut que le rendez-vous soit en quelque sorte « vendu » en apportant un plus à son interlocuteur. C'est pourquoi il y a beaucoup de rendez-vous dits « de politesse » qui aboutissent généralement à des annulations de dernière minute. Par ailleurs, on pourrait citer les cadeaux d'affaires qui - à Singapour - ne s'offrent pas aussi facilement que dans d'autres pays d'Asie et que l'on ne peut généralement donner qu'à son partenaire lorsqu'on le connaît très bien, mais jamais, jamais en début de relation. Et enfin, je pourrais citer un trait commun à d'autres pays en Asie qu'il ne faut jamais faire perdre la face à son interlocuteur asiatique qui pourrait vous discréditer pour toujours et vous faire perdre une négociation.

Éric Aubry, merci

EA (en mandarin) : j'espère qu'il y aura de plus en plus d'entreprises françaises à Singapour !

Repères économiques en 2011

Singapour est l'une des économies les plus intégrées au commerce mondial.

La cité-état encourage le développement des secteurs à forte valeur ajoutée : chimie, pharmacie, finance.

Véritable porte d'entrée sur l'Asie du Sud-Est, elle est appréciée pour la qualité des infrastructures, des services très efficaces, un cadre juridique sécurisant et un environnement des affaires jugé très satisfaisant par la Coface.

1ère place financière et commerciale d'Asie du Sud Est, ce secteur emploie 5% de la population active et représente 11% du PIB.

La main d'œuvre est très qualifiée et diplômée. Plus de 75% des résidents de plus de 25 ans possèdent un niveau d'études secondaire ou supérieur.

  • PIB/habitant : 50 628 $
  • Inflation 5,2%
  • Taux de chômage : 2%
  • Relation bilatérale avec la France : Singapour est le troisième partenaire commercial de la France en Asie (après le Japon et la Chine).
  • Croissance du PIB : 4,8%
  • Exportations : 373 Md$
  • Importations : -326 Md$
  • Balance commerciale : 47 Md$ (18% du PIB)