Virements : listes fermées de bénéficiaires

Lutter contre la fraude

Un outil de contrôle multi-supports

  • Internet Filbanque, saisie de virements unitaires.
  • Internet Filbanque, transfert de fichiers (Tweb).
  • PeSIT (X25 ou IP).
  • EBICS T.
  • EBICS TS.
  • SwiftNet Corporate Fin.
  • SwiftNet Corporate FileAct.
  • Papier - fax - téléphone.

Un renforcement de la sécurité

L'utilisation de listes fermées complète, en les renforçant, les diverses mesures de contrôle et de sécurité déjà en place :

  • Factures acceptées à échéance / VCOM : lors des traitements de fichiers, les mouvements au profit de bénéficiaires non reconnus sont rejetés ; les autres sont exécutés.
  • Instructions téléphoniques : la liste fermée, complétée de références bancaires internes, permet de travailler en toute sécurité. Il ne reste plus qu'à compléter montant et date de réglement des opérations.
  • Identification des virements : alors qu'il n'est pas toujours possible d'identifier les différentes natures de virements télétransmis (virements de trésorerie, réglementés...), l'usage de listes fermées, grâce à leur paramétrage, permet de déduire ces natures.

Réglages par les montants

Pour chaque nature de virements affectée d'une liste fermée de bénéficiaires, il convient de déterminer un double butoir :

  • Un seuil de déclenchement du contrôle de la liste fermée : c'est le montant unitaire des virements à partir duquel le bénéficiaire du virement est contrôlé. Le contrôle peut, bien entendu, être réalisé dès le premier euro.
  • Un montant plafond pour chaque bénéficiaire : il renforce le contrôle des instructions de paiements.