Achat immobilier |

Quelles assurances pour votre prêt immobilier ?

L'assurance Décès/PTIA - Invalidité - Incapacité de travail

L'assurance souscrite par un ou plusieurs emprunteurs couvre les risques de décès et perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA), d'invalidité permanente totale ou partielle et d'incapacité temporaire totale de travail, aux conditions acceptées par l'assureur, généralement jusqu'au 31 décembre de l'année du 65e anniversaire. Certains contrats permettent de bénéficier ensuite, sous conditions, d'une couverture en « décès seul ».

Option perte d'emploi

Elle prend en charge une partie de vos remboursements de crédit en cas de perte de votre emploi. Cette garantie doit être souscrite à la mise en place du prêt.

L'information et le choix de l'emprunteur

Afin de permettre au souscripteur de comparer les offres, la banque remet une fiche standardisée d'information aux clients qui demandent une assurance pour un crédit immobilier. Cette fiche doit être utilisée également par les assureurs et les courtiers. La loi Lagarde donne à l'emprunteur la possibilité de souscrire une assurance emprunteur auprès de l'assureur de son choix, à la condition que cette dernière présente des garanties au moins équivalentes à celles proposées par la banque. Le choix d'une assurance individuelle ne peut donner lieu à perception de frais ou à majoration du taux. Depuis le 26 juillet 2014, la loi Hamon permet à l'assuré de résilier son contrat dans un délai de douze mois à compter de la signature de l'offre de prêt. Cette demande est soumise à l'accord du prêteur, après examen des garanties offertes par le contrat qui est proposé en substitution.

Bien lire votre contrat

Quel que soit votre contrat d'assurance de prêt, lisez-le attentivement. Vérifiez par exemple :

  • S'il prend en charge le remboursement de la totalité des échéances de prêt en cas d'arrêt de travail, en cas d'impayés, ou encore si certaines activités ne sont pas couvertes.
  • Les exclusions : soit générales, soit celles indiquées par l'assureur après examen de votre situation personnelle.
  • Si la cotisation est fixe pendant toute la durée du prêt ou si elle évolue en fonction de l'âge du souscripteur.