Logement

Devenir propriétaire seul : quelle est la marche à suivre ?

1. Votre capacité de remboursement

En tant que célibataire, vous vous engagez seul à rembourser le prêt de votre appartement, donc forcément, votre profil de risque n'est pas le même que pour un couple.

Au CIC, c'est votre capacité à rembourser avec régularité qui est étudiée, et rien d'autre.

2. Votre stabilité professionnelle

Votre statut de célibataire n'a pas d'importance en soi. Lors de l'étude de votre emprunt immobilier, la confiance que vous inspirez vient plutôt de votre stabilité professionnelle et de votre potentiel de progression à long terme.

Un minimum d'un an d'ancienneté en CDI au sein de votre entreprise, une rémunération attrayante et des perspectives d'évolution encourageantes constituent des signes positifs sur votre capacité à assumer vos engagements à long terme.

3. Vos crédits et la gestion de votre compte courant

En tant que célibataire, il est important de montrer votre capacité à équilibrer seul votre budget. Pour mettre toutes les chances de votre côté, n'hésitez pas à solder vos crédits à la consommation.

La bonne gestion de votre compte courant est un autre indicateur-clé pour votre conseiller. Vos 3 derniers relevés, s'ils accusent un solde positif donneront un éclairage déterminant.

En revanche, des incidents de paiement peuvent éveiller la méfiance de votre interlocuteur.

4. Votre capacité d'endettement

La méthode de calcul de la capacité d'endettement d'un célibataire est la même que celle d'un couple. Dans la balance, tenez compte de :

  • votre apport personnel
  • vos revenus réguliers
  • vos charges prévisibles et incompressibles.

C'est comme cela que votre conseiller estime votre capacité à assumer les mensualités de votre futur appartement. Le remboursement ne doit pas dépasser 30% de vos ressources.

Votre conseiller évalue également votre reste à vivre, obligatoirement supérieur à 800 €, puisque vous êtes célibataire.

5. Votre apport personnel

Il doit représenter au moins 10% de la valeur de votre futur appartement.

Pour étoffer cette mise de départ, vous pouvez solliciter des aides des collectivités ou de l'État. Le plus répandu est le Prêt à Taux Zéro, mais il existe d'autres prêts réglementés accordés sous conditions.

Vous avez peut-être doit à un crédit Action Logement, si vous êtes salarié, à un prêt à l'accession sociale ou même à des prêts de votre caisse de retraite si vous êtes retraité.

Maintenant que vous savez comment acheter votre appartement en étant célibataire, à quand la pendaison de crémaillère ?