Épargne |

Épargner pour vos enfants et petits-enfants

Un livret pour lui constituer un capital au plus tôt

Épargner tôt permet de constituer un capital en douceur.

Le Livret A peut être ouvert à tout âge et se conserve toute la vie. Seul le représentant légal est autorisé à souscrire ce livret au nom de l'enfant.

Le Livret Première Épargne s'adresse aux enfants ou petits-enfants de la naissance jusqu'à leur 12 ans. À partir de 12 ans, le Livret Jeune prend le relais et les prépare à épargner régulièrement. Seul le jeune pourra procéder à l'ouverture de ce livret.

Les sommes versées sur un livret restent disponibles à tout instant et appartiennent de plein droit à l'enfant, même mineur.

En complément du livret

Pour construire des projets à long terme, il est possible à une tierce personne d'ouvrir certains produits d'épargne au nom de l'enfant. Par exemple, des grands-parents peuvent ouvrir au bénéfice de leur petit-enfant un Plan d'Épargne Logement, un Compte Épargne Logement ou encore un Livret Avenir.

Accompagner l'enfant vers l'autonomie

Les livrets d'épargne sont particulièrement adaptés à l'apprentissage de l'autonomie d'un enfant, notamment le Livret Jeune (à partir de 12 ans). Au fur et à mesure que l'enfant grandit, il pourra apprendre à gérer son budget et son compte avec une carte de retrait (à partir de 12 ans).

Rentabiliser l'épargne par des versements réguliers

Vous pouvez alimenter cette épargne automatiquement en mettant en place des versements programmés, même avec des petits montants. L'épargne programmée est possible dès 10 € sur les livrets !

Certains supports d'épargne devront être alimentés en continu. Par exemple, un Plan d'Épargne Logement nécessite la mise en place d'un versement mensuel minimum de 45 €.

Les virements vers l'épargne d'un enfant, ou d'un petit-enfant, doivent cependant être en rapport avec votre niveau de vie. Des montants excessifs pourraient être qualifiés en don par l'administration fiscale et seraient ainsi soumis aux droits de donation.

Aider la réalisation de ses projets

Le permis de conduire, les voyages d'études, les études ou l'installation dans la vie. sont autant de projets et de financements à anticiper.

Ouverte suffisamment tôt, l'assurance-vie se révélera une solution adaptée à cet objectif. De plus, certains contrats d'assurance-vie, comme le Livret Avenir (contrat d'assurance vie en euro à capital garanti1), permettent de transmettre le capital épargné à l'enfant bénéficiaire, à l'âge que vous aurez décidé.

1 Le capital garanti porte sur la somme des primes versées sur le contrat, nettes de frais. Le souscripteur n'est pas la personne assurée. Par conséquent, le contrat ne se dénoue pas au décès du souscripteur. En cas de décès du souscripteur la valeur de rachat du contrat sera,le cas échéant, portée à l'actif de communauté ainsi qu'à l'actif successoral. Le versement du capital garanti au terme à l'enfant assuré bénéficiaire peut être assimilé par les services fiscaux à une donation indirecte. Dans cette hypothèse, le bénéficiaire est susceptible d'être assujetti aux droits de mutation à titre gratuit. Nous vous conseillons d'effectuer des versements équivalents à la valeur d'un cadeau que vous pourriez faire à l'enfant.