Immobilier |

Comment se prémunir contre les loyers impayés ?

L'assurance loyers impayés

Vous pouvez vous garantir contre ce risque en souscrivant une assurance directement auprès d'un assureur ou par l'intermédiaire de l'administrateur de biens. La prime d'assurance, de l'ordre de 3 à 5% du loyer en général, charges comprises, est déductible de vos revenus fonciers (les bailleurs de logements conventionnés bénéficient d'un crédit d'impôt). Attention : l'étendue de la couverture varie selon les formules. Ce contrat peut proposer, outre l'indemnisation en cas de loyers impayés :

  • Une indemnisation pour détériorations immobilières, complétée par une indemnité souvent égale à deux mois de loyer en cas d'impossibilité de relouer votre logement durant la période des travaux.
  • Une prise en charge des frais de contentieux.

La Garantie universelle des Risques Locatifs (GRL)

Les propriétaires-bailleurs du parc privé peuvent bénéficier de ce dispositif de garantie des loyers impayés, sous certaines conditions. La GRL prend en charge :

  • Les impayés de loyers et de charges pendant toute la durée du bail, dans la limite de 70 000 €, frais de contentieux inclus.
  • Les détériorations constatées au départ du locataire (dans la limite de 7 700 € pour un logement nu). L'assureur applique une franchise égale au montant du dépôt de garantie, après déduction des frais non pris en charge par le contrat d'assurance, notamment les frais d'entretien, et d'un taux de vétusté.