Dossier spécial : Transmettre l'entreprise familiale

Comment définir l'entreprise familiale ?

Transcription de la vidéo

Comment peut-on définir l'entreprise familiale ?

Joëlle Siblot : Valérie Tandeau de Marsac, bonjour. Vous êtes avocate, spécialisée dans le conseil aux entreprises familiales, et à ce titre, nous avons l'occasion de travailler ensemble. Pourriez-vous nous préciser ce que recouvre cette terminologie ?

Valérie Tandeau de Marsac : Tout d'abord, les entreprises familiales, c'est une catégorie d'entreprises qui n'est pas suivie statistiquement. Mais pourtant, elles sont extrêmement importantes pour notre économie, puisqu'elles représentent à peu près 90% des PME, 80% des ETI, environ 1/3 des grands groupes, mais surtout, elles créent l'essentiel des emplois. En France, bien sûr mais aussi partout dans le monde. Donc elles sont très importantes. On peut les définir soit par leurs caractéristiques principales, qui sont bien sûr le contrôle du capital par le dirigeant et/ou sa famille, mais aussi une orientation long terme marquée et qui est très importante. C'est l'une de leurs caractéristiques essentielles. Ensuite, on peut aussi les caractériser par la volonté de transmettre l'entreprise au sein de la famille, qui fait partie de la continuité et qui fait partie aussi de ce que l'on appelle un surcroît de capital social. C'est-à-dire qu'elles se caractérisent aussi par l'influence qu'a le dirigeant (et sa famille) sur l'entreprise et qui lui confère des spécificités particulières, comme la capacité à créer des emplois, l'ancrage sur un territoire, la capacité à innover pour renouveler le business model au fur et à mesure de l'écoulement des générations, par exemple.

SUR LE MÊME SUJET

ETI Familiale : gouvernance et transmission

Comment préparer la transmission à la génération suivante ? Comment éviter les conflits ? Comment transformer son patrimoine professionnel en patrimoine privé en limitant la facture fiscale ? Nos réponses.

Lire le dossier