Placements

Pourquoi et comment investir dans la forêt ?

Le patrimoine forestier en France

Il est détenu aux 3/4 par des propriétaires privés et pour 1/4 par l'État, les communes et les établissements publics. Il se compose de près de 130 essences différentes. Outre son rôle économique (industrie, ameublement, construction, énergie), la forêt joue un rôle sociétal et environnemental majeur : elle absorbe environ 70 millions de tonnes de CO2 chaque année1, abrite de nombreuses espèces végétales et animales, limite l'érosion des sols et les inondations et préserve la biodiversité. Sans oublier, bien entendu, les activités de chasse et de loisirs.

Pourquoi investir dans la forêt ?

L'investissement dans la forêt répond avant tout à un choix de diversification patrimoniale. Déconnecté des aléas des marchés financiers, il est basé sur un actif tangible qui produit du bois, matériau d'avenir, écologique et renouvelable.

Chaque jour les arbres grandissent, créent de la valeur, sous réserve de se placer dans une logique de long, voire de très long terme.

En contrepartie de cet engagement long, les investisseurs bénéficient de dispositifs fiscaux favorables, sur l'IFI et en matière de transmission : la forêt n'est en effet retenue dans ces 2 situations que pour 25% de sa valeur sous réserve du respect de certaines conditions et formalités.

La forêt offre un rendement qualifié de « faible » (1 à 1,5% par an)2, surtout les premières années (car pour produire, il faut investir) mais sa valeur progresse régulièrement : depuis près de 20 ans la demande est supérieure à l'offre et les prix évoluent favorablement.

Comment investir dans la forêt ?

Deux possibilités s'offrent aux investisseurs : acheter une forêt en direct, ou des parts de Groupements Forestiers (GF).

Ce choix est déjà une question de moyens financiers : une belle forêt de 100 hectares vaudra, en fonction de sa localisation, de ses essences, de sa maturité entre 800 000 et 1,6 million d'€ alors qu'on pourra investir dans des parts de GF à partir de 50 000 €.

Comme indiqué précédemment, la demande est forte et l'offre restreinte : pour acheter une forêt il faut donc avant tout s'armer de patience !

Détenir une forêt c'est bien sûr la gérer et la valoriser sur du long terme par des investissements. Dans ce but, on pourra s'appuyer sur les professionnels que sont les experts forestiers.

Pour les parts de Groupement Forestier (GF), à l'instar des SCPI pour l'immobilier, pas de gestion ni de suivi autre que celui des assemblées générales annuelles.

En savoir plus

Alors si vous avez envie d'un investissement différent, naturel, préservé de la volatilité des marchés financiers, adossé à 2 actifs tangibles (le foncier et le bois) et qui contribue à préserver l'environnement, prenez rendez-vous avec votre banquier privé. CIC Banque Privée a des partenariats avec plusieurs spécialistes de cette filière et nous saurons vous accompagner.