International |

Les 5 étapes du développement à l'export

1/ Évaluer votre potentiel à exporter

Dès la réflexion d'une stratégie export, plusieurs paramètres sont à prendre en considération pour mettre toutes les chances de votre côté : quelle est l'assise financière de l'entreprise ? Votre savoir-faire est-il exportable ? Avez-vous la capacité à travailler dans un environnement international d'un point de vue humain ou technique ? Vous faudra-t-il investir ? Le CIC vous aide à réaliser ce diagnostic export.

2/ Bien choisir vos pays cibles

Un ou plusieurs pays. oui, mais lesquels ? Trouver l'eldorado pour développer son business ne s'improvise pas. Pour étudier les perspectives économiques d'un marché potentiel, il convient de disposer d'informations de qualité sur le pays ciblé : croissance, stabilité politique et économique, conditions douanières, etc. Pour cela, le CIC met à votre disposition plusieurs supports : Les Journées Pays, l'Éclairage Marché, les Missions Commerciales ou la Liste Travaillée. Pour un démarrage export efficace, vous pouvez également faire réaliser une étude selon votre propre cahier des charges avec l'outil Aidexport.

3/ Savoir adapter votre offre à la demande

De même, pas de lancement à l'export sans étude de marché préalable. Réalisée en interne ou sous-traitée, l'étude doit comporter, au minima, les points suivants :

  • maîtriser les aspects juridiques (législation en vigueur, contrats.) ;
  • connaître les aspects fiscaux ;
  • déterminer les prix du marché ;
  • évaluer la concurrence locale ;
  • développer de nouveaux canaux de distribution ;
  • identifier les habitudes de consommation.

4/ Trouver les bons partenaires

Enfin, l'importance des réseaux est essentielle à la mise en ½uvre de votre stratégie Export. Cette étape qui s'avère souvent longue et coûteuse peut être relayée par votre banque afin de vous mettre en contact avec les entreprises pertinentes. En effet, fédérer et mettre en commun les ressources et informations permet aux entreprises qui coopèrent de créer une vraie valeur ajoutée pour optimiser leur compétitivité. Les salons internationaux s'avèrent également d'excellents tremplins pour tester la sensibilité de certains pays à vos produits.

5/ Publiez, diffusez... communiquez !

À nouveau pays, nouvelle culture et nouvelles valeurs. Aussi, ce qui constitue un levier sur notre territoire peut s'avérer un frein ailleurs. D'où la nécessité de prendre en compte les modes de consommation locaux et d'adapter votre communication. Rappelons qu'Internet demeure la vitrine idéale pour développer une dimension internationale. Un site web décliné en plusieurs langues est facilement adaptable aux pays ciblés pour gagner en notoriété.

1 avec la dénomination commerciale d'Aidexport