Auto

Automobile : que choisir entre une LOA et une LLD ?

LOA et LLD : quelles différences ?

Les deux formules sont des locations ce qui implique que l'utilisateur n'en est pas le propriétaire. Comme dans toute location, le véhicule doit être rendu en bon état. Et toutes deux présentent des limitations en termes de kilométrage annuel : il y a un engagement à respecter. Mais là où la LLD ne demande aucun apport et ne permet pas d'acheter le véhicule à la fin du contrat, la LOA en demande un et dispose, justement, de « l'option achat ».

La LOA : pour des « petits rouleurs »

L'atout principal de la LOA est la possibilité qui est donnée au locataire d'acheter son véhicule à la fin du contrat à un prix fixé d'avance, donc sans surprises. Mais ce prix fixé d'avance implique qu'il faut respecter le kilométrage prévu sous peine de pénalités : la LOA convient donc aux professionnels en mesure de calculer de manière assez précise leur kilométrage annuel.

Pensez à l'option achat

Toutefois, l'option d'achat est un avantage pour les professionnels faisant un usage intensif de leur véhicule car il s'agit d'une voie de sortie dans le cadre d'une dégradation intérieure ou extérieure de celui-ci. Si le véhicule est dégradé, par exemple, à la fin du contrat, le professionnel pourra opter pour le rachat au prix fixé à l'avance plutôt que le rendre au concessionnaire qui lui fera payer les réparations et la remise en état.

La LLD : pas de rachat mais un peu plus flexible

La Location Longue Durée (LLD) prévoit une durée de location et un kilométrage maximum ; ces deux paramètres peuvent, moyennant le paiement de pénalités, être revus en cours de contrat. En outre, les contrats LLD intègrent l'entretien du véhicule et même l'assurance : les mensualités couvrent donc tous les frais.

Les contrats LLD permettent de changer de véhicule régulièrement, à la fin de chaque contrat. Ce qui peut valoriser l'image de l'entreprise !