Achat immobilier |

Quelles garanties obligatoires liées au prêt immobilier ?

L'hypothèque conventionnelle

Elle est possible pour garantir tout type d'opération (construction, travaux ou acquisition). Sous réserve des droits du créancier hypothécaire, elle vous laisse libre d'exercer un certain nombre de droits sur le bien. Les frais de l'hypothèque comprennent des impôts et taxes, ainsi que la rémunération du notaire, dont le taux est dégressif.

Le Privilège de Prêteur de Deniers (PPD)

Le PPD est la sûreté réelle retenue lorsque le prêt est destiné à financer l'acquisition d'un bien immobilier ancien ou neuf achevé. En aucun cas, il ne peut garantir un crédit pour travaux. Son coût est inférieur à celui de l'hypothèque, car il est exonéré de la taxe de publicité foncière.

Une formule souple : la caution

Votre banque peut vous proposer la garantie d'un organisme de cautionnement mutuel, moyennant le versement d'une commission de caution et, le cas échéant, d'une participation au fonds mutuel de garantie de cet établissement. Les mutuelles professionnelles peuvent également se porter garantes pour vous. Cette formule est souvent moins coûteuse qu'un privilège de prêteur de deniers ou qu'une hypothèque, notamment en cas de revente rapide ou de remboursement anticipé du crédit.