Colocation : quelle assurance choisir ?

Ça y est, vous avez trouvé un colocataire pour partager un appartement. Vous êtes d'accord sur la répartition des frais et les règles de cohabitation. Reste un dernier point : l'assurance. Quels risques devez-vous couvrir ? En cas de conflit entre vous, comment êtes-vous protégé ? Suivez le guide, pour choisir le bon contrat d'assurance de colocation.

Temps de lecture : 3 min

Votre colocataire a déjà une assurance, devez-vous en souscrire une aussi ?

Officiellement, dans une colocation, il suffit qu'un seul locataire soit assuré pour les risques locatifs. Si le logement est assuré, les deux locataires sont couverts.

Mais, si le logement subit un dégât, vous devez en répondre au même titre que votre colocataire. La répartition se fait alors au regard de votre quote-part de loyer1.

Dans les faits, il est donc important que vous ayez au moins souscrit une assurance responsabilité civile.

Comment bien vous assurer dans le cadre d'une colocation ?

Pour vous protéger, vous avez tout intérêt à prévoir une assurance responsabilité civile. Cette dernière vous couvre à la fois contre les risques locatifs et contre d'éventuels dégâts qui causeraient des dommages chez vos voisins. C'est l'assurance responsabilité civile qui se chargera des remboursements auprès de votre propriétaire et auprès des tiers concernés. En général, votre assureur vous propose des formules vous couvrant pour la totalité de ces risques.

Et comment protéger vos affaires personnelles en colocation ?

En ajoutant tout simplement une garantie pour les dommages aux biens et éventuellement contre le vol. Dans ce cas, le mieux est de souscrire une assurance habitation multirisque qui vous offre une protection intégrale.

Attention : pensez à fournir le détail de vos biens à votre assureur et conserver toutes vos factures d'achat afin d'être indemnisé en cas de sinistre.

En cas de conflit avec vos colocataires, que se passe‑t‑il ?

Les assurances de colocation ne vous couvrent pas si l'un de vos colocataires ne paie pas sa part de loyer.

Soyez vigilant : selon le bail de colocation, vous pourriez même être tenu de payer l'intégralité du loyer en cas d'impayés de la part d'un des autres colocataires.

Si un conflit vous oppose à eux, essayez de le résoudre à l'amiable.

L'un de vos colocataires s'en va, que faire pour l'assurance ?

S'il s'agit du colocataire qui a souscrit le contrat d'assurance habitation, il devra le résilier à son départ. Quant à vous, vous devrez signer un nouveau contrat d'assurance pour votre colocation. En l'absence d'une assurance habitation à jour, votre propriétaire serait en droit d'exiger votre départ...

Partager cet article

Besoin d'aide ?

Contacter un conseiller

Nos conseils