En France, près d'une entreprise sur deux peine à recruter

Le nombre de créations d'emplois est en hausse depuis le début de l'année. Les entreprises peinent à recruter dans certains secteurs. Elles seraient en effet une sur deux à éprouver ces difficultés. Quelques solutions pour y faire face ?

Temps de lecture : 3 min

Des chiffres favorables au recrutement

Selon l'Insee, la situation du marché du travail serait revenue à la normale, avec une situation équivalente à 2019 du fait de la création au deuxième trimestre 2021 de 265 100 emplois dans le secteur privé1. Parallèlement, toujours selon l'Insee, les chiffres du chômage restent élevés, avec un taux situé autour de 8%2.

Pourtant, dans ce contexte qui pourrait conduire à une bonne dynamique de recrutement, près d'une entreprise sur deux peinerait à embaucher, selon le gouverneur de la Banque de France interrogé par France Info3.

Un écart entre les formations initiales et les besoins des entreprises

Les difficultés de recrutement tiendraient à l'écart entre les besoins exprimés par les entreprises et les qualifications des personnes recherchant un emploi. Un problème structurel, dont le point de départ serait donc l'orientation initiale sur le marché du travail, qui ne correspondrait pas aux débouchés. Cette situation paradoxale d'un niveau élevé de chômage et d'entreprises en recherche de main-d'œuvre pourrait donc s'expliquer par ce décalage, qui tend à se résorber grâce aux efforts déployés sur la question de la formation continue.

Les secteurs les plus touchés

Selon la Banque de France, en août 2021, 55% des entreprises du bâtiment ont déclaré avoir des difficultés à embaucher de la main-d'œuvre, tout comme le secteur des services dans cette même proportion avec, en particulier, une problématique très forte dans la restauration (pour 66% des chefs d'entreprise) dont la situation s'est aggravée à la suite des périodes de fermetures liées à la crise sanitaire4.

Quelles solutions ?

Pour favoriser le recrutement ou fidéliser les salariés, pensez à mettre en avant les avantages sociaux et en nature que peut offrir votre entreprise : les tickets restaurant, l'épargne salariale ou encore la prévoyance collective, sont autant d'atouts dans votre manche.

Partager cet article

Vous souhaitez en savoir plus ?

Votre chargé d'affaires vous conseille
Nous contacter

Nos conseils