Cyberattaques : les entreprises de plus en plus visées

Pour les TPE et les PME, l’intégration de la cybersécurité dans le fonctionnement de l’entreprise est désormais une nécessité, face à l’explosion des actes de piratage informatique. Le point sur la situation et sur les façons efficaces de protéger son entreprise.

Temps de lecture : 3 min

Des cyberattaques très répandues

En novembre 2021, un chef d’entreprise de TPE ou de PME sur cinq déclarait avoir été victime de cybermalveillance, selon une étude rendue publique par la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME)1. Sur un panel de 1178 dirigeants interrogés, 20% déclaraient en effet avoir subi « plusieurs cyberattaques ou tentatives de cyberattaque » pendant l’année.

Vol de données, phishing2 et actes de piratage figurent parmi les actes de cybermalveillance qui ciblent les TPE et les PME et qui peuvent occasionner des coûts importants pour ces entreprises, souvent moins armées face à la cybercriminalité, que les grandes entreprises.

Un manque de sensibilisation au sein des entreprises

Malgré ce chiffre important concernant les cyberattaques, l’étude montre également que seulement 30% des chefs d’entreprises de TPEPME sensibilisent réellement leurs salariés aux dangers des cyberattaques.

Quant aux assurances qui permettent de couvrir le risque de cyberattaque, seule une entreprise sur 5 serait couverte, toujours selon l’étude de la CPME. Dans un contexte où les hackers redoublent d’ingéniosité pour toucher le fonctionnement des entreprises, les plus petites d’entre-elles ont bien du mal à se défendre face à la menace.

Comment se protéger contre les cyberattaques ?

Face au phénomène, plusieurs solutions permettent de protéger son entreprise. À commencer par le recours à une société d’audit spécialiste du domaine, pour identifier les risques propres à chacune.

Être vigilant sur la bonne mise à jour des logiciels sur lesquels travaillent ses salariés, en les sensibilisant à la question, s’avère être également une solution simple et efficace. De même, l’installation et les mises à jour d’un système antivirus professionnel, permettent de faire rempart à la plupart des tentatives de piratage.

Nos solutions pour sécuriser

Afin de sécuriser vos échanges sur internet, le CIC vous propose :

Safetrans : cette solution vous procure un niveau de sécurité répondant aux meilleurs standards actuels pour valider vos virements ou vos achats sur internet avec le protocole 3D Secure, par exemple, ou pour protéger l’accès à vos données personnelles. Safetrans se compose d’un boîtier et d’une carte, pour une authentification forte par tout utilisateur se connectant prioritairement au bureau.

Le Certificat personnel de signature : cette solution vous permet de signer électroniquement vos transferts de fichiers EBICS TS et vos téléprocédures avec les administrations. Interopérable avec les autres banques, il se présente sous la forme d’une clé USB. Un certificat, c’est l’authentification forte au bureau comme en déplacement, en toute simplicité.

Nous vous proposons le certificat Certinomis3 Téléprocédures RGS**.

Partager cet article

Besoin d'aide ?

Un conseiller est à vos côtés pour vous accompagner
Contacter un conseiller

Nos conseils

  • Moyens de paiement

    Arnaques : attention aux réseaux sociaux

    Les services de l’État et les autorités de contrôle s’associent pour appeler à la vigilance et proposer des fiches préventives d’identification des fraudes.

  • Informations

    Alerte démarchage frauduleux

    Certains de nos clients sont démarchés par téléphone ou e-mail par une société qui prétend opérer pour le mainteneur ou le constructeur de leur(s) TPE ou même pour le CIC. Nous ne sommes en aucun cas à l’origine de ces sollicitations.

  • Retrouver tous les articles