Entrepreneuriat

Cession d'entreprise : accompagnez le repreneur pour que le projet soit un succès

Le rôle fondamental de vos tiers de confiance

En tant que chef d'entreprise, vous avez fait appel à des professionnels en qui vous avez confiance : le banquier, les avocats, les experts-comptables... Ils connaissent déjà votre dossier. Présentez-les au futur repreneur pour qu'il sache à qui s'adresser. Et poussez-le à les consulter avant la reprise.

De l'intérêt de se former

Pour une partie des repreneurs, il suffirait de rentrer dans l'entreprise pour la « reprendre ». Ce n'est pas le cas : la reprise est un projet qui demande des connaissances spécifiques (le métier, la gestion, le management...). Le chef d'entreprise sortant peut avoir un rôle actif pour accompagner le futur repreneur... mais également lui conseiller de se former auprès d'organismes dédiés.

Les valeurs et l'aspect humain

L'entreprise a des clients, parfois fidèles, et peut avoir des employés. Les repreneurs peuvent penser que la reprise n'est qu'une question de chiffres, mais ce n'est pas le cas : il faut donc les aiguiller pour que la transition se fasse au mieux, en prenant en compte les spécificités et problématiques de toute personne qui y est liée.

Une relation de confiance

Dans le cadre des petites entreprises, la reprise sera surtout la rencontre de deux personnes : le repreneur et le chef d'entreprise. La relation de confiance entre les deux sera le fondement d'un projet réussi : le chef d'entreprise doit être heureux de céder son activité, le repreneur fier de la reprendre.

N'hésitez pas à demander à votre chargé d'affaires de vous accompagner dans votre projet.