Travailleurs Non-Salariés |

Assurer vos revenus en cas d'arrêt de travail ou d'invalidité

Une maladie, un accident ? Les conséquences financières

Comment maintenir les revenus en cas d'arrêt prolongé ? Comment sécuriser l'avenir du conjoint et de la famille ? Ces questions fréquentes pèsent encore plus lourdement sur les épaules du professionnel indépendant.

Pour anticiper les difficultés financières et compléter les dispositions prévues par les régimes de base, le contrat de prévoyance prévoit :

  • des indemnités journalières (IJ) en cas d'incapacité,
  • une rente versée en cas d'invalidité,
  • un capital décès pour les proches ou les ayants-droits.

Un contrat Prévoyance pour compenser la perte de revenus

En cas d'arrêt de travail pour hospitalisation, maladie ou accident, le professionnel indépendant perçoit des indemnités journalières. Toutefois, celles-ci dépassent rarement 50 % de la rémunération du plafond de la Sécurité sociale. Pour savoir à quelles indemnités prétendre, il faut  interroger l'organisme d'affiliation. Il sera alors plus facile de déterminer les garanties les plus adaptées aux besoins. Sauf cas particuliers, le versement des IJ est imputé d'un délai de carence qui varie selon la nature de l'arrêt de travail :

  • 4e jour en cas d'hospitalisation, d'accident ou d'arrêt de maladie supérieur à une semaine (délai de carence de 3 jours)
  • 8e jour en cas de maladie (délai de carence de 7 jours)

Le dispositif Madelin pour y gagner fiscalement

Le dispositif Madelin améliore la protection sociale des professionnels indépendants en leur réservant un avantage fiscal attractif : les cotisations versées au titre du contrat de prévoyance peuvent être déduites du revenu imposable dans les limites fixées par la législation. À noter que le TNS ne peut souscrire un contrat prévoyance que s'il est à jour du paiement de ses cotisations obligatoires.

La solution pour protéger les proches

Les garanties de prévoyance soutiennent les professionnels indépendants mais aussi leur famille. L'intérêt d'une protection à la carte vise à adapter la nature et le niveau de garanties de chaque contrat. Incapacité, invalidité, perte d'autonomie, rente conjoint ou rente éducation, capital décès. sont autant de garanties individuelles modulables à déterminer dès la souscription.