« La puissance de la simplicité »

Transcription de la vidéo

La puissance de la simplicité

Hommage à Pierre Soulages
À l'occasion de son 100ème anniversaire

 

Benoît Decron - Directeur du musée Soulages de Rodez

Soulages dit que plus c'est simple et plus c'est puissant.

Tout ce qu'exprime la peinture de Soulages, c'est la simplicité ; simplicité des moyens, simplicité du travail, simplicité d'utilisation d'une seule teinte, le noir, mais c'est un noir mono-pigmentaire et non pas monochrome, c'est-à-dire qu'il y a différentes variétés de noir dans le noir de Soulages. Il n'y a pas un seul et unique noir. Donc, c'est vrai que Soulages, il est tout en simplicité. La manière dont il réfléchit, la manière dont il conjugue le noir et la lumière puisque, la peinture de Soulages ce n'est jamais qu'une gigantesque, une interminable partie de ping-pong entre la lumière et le noir, la lumière et l'obscurité.

La simplicité, pour Soulages, c'est un maître-mot.

Épure et simplicité

Cette simplicité, évidemment, on la retrouve partout dans le musée puisque vous voyez bien que, des murs noirs, des murs gris, des sols noirs, un espacement quand même qui donne une certaine respiration entre lesœuvres, on peut avoir tout à fait le temps de s'asseoir et de se concentrer ou de simplement regarder un tableau. Donc, cette simplicité, elle est majeure pour comprendre l'œuvre de Pierre Soulages.

Un hommage simple et intemporel

Pierre Soulages, ce n'est pas un artiste qui compte les ans, c'est quelqu'un qui ne compte pas la valeur avec le temps, puisque de toute façon, dans sa peinture, le temps est confondu à l'espace, c'est une valeur très abstraite, le temps, pour Pierre Soulages. Donc, nous, nous allons faire, je dirais, un hommage humble et modeste à Pierre Soulages, dans le cadre du musée, avec une collaboration avec le musée du Louvre, par exemple, avec des publications, avec des conférences,... Mais Pierre Soulages considère que sa vie, c'est un travail, et ce travail a toujours été une passion; donc, à près de 100 ans, Pierre Soulages considère qu'il n'a jamais travaillé. Or, il peint depuis plus de 70 ans...

Donc, on veut essayer de faire de cette expérience de Pierre Soulages quelque chose d'assez léger et de très ouvert et très généreux vis-à-vis du public. Si vous dites à Pierre Soulages : « Vous avez 100 ans », je crois qu'il s'en moque.