Rachat de crédit : méfiez-vous des arnaques

Vous avez été démarché pour une offre de rachat de crédit à un taux défiant toute concurrence. Mais comment être sûr qu'il ne s'agit pas d'une arnaque ?

Temps de lecture : 2 min

Définition de l'arnaque au rachat de crédit

La fraude au rachat de crédit s'intensifie. Des escrocs se font passer pour un organisme de crédit, contactent les détenteurs de crédit avec la promesse d'un rachat à un taux imbattable.

Ils prétextent des démarches pour l'ouverture du dossier, les fraudeurs soutirent alors aux victimes toutes les informations nécessaires à l'ouverture d'un crédit en ligne.

Un nouveau crédit ouvert au nom de la victime

Grâce aux documents récupérés, les fraudeurs usurpent l'identité de l'emprunteur et ouvrent ainsi un crédit en ligne au nom de leur victime. La somme empruntée est alors versée, par l'établissement de crédit, sur le compte de l'emprunteur usurpé.

Les fraudeurs recontactent leur victime et demandent le transfert de la somme perçue vers un compte externe, au prétexte de finaliser l'opération de rachat de crédit.

En procédant ainsi, la victime transfère toute la somme d'un crédit souscrit en son nom vers un compte inconnu ! Elle sera donc contrainte de rembourser un deuxième crédit.

Cette usurpation d'identité mène au remboursement d'un 2nd crédit.

Arnaque au rachat de crédit : comment minimiser les risques ?

  • Fiez-vous à votre bon sens et à votre instinct, quand une proposition est trop belle pour être vraie. c'est qu'elle est probablement fausse.
  • Renseignez-vous sur l'organisme de crédit qui vous contacte, à l'aide des modes de contacts prévus par le site officiel de l'enseigne (formulaire de contact, e-mail, numéro de téléphone), afin de vous assurer de la véracité de la proposition.
  • Méfiez-vous des professionnels qui vous demandent de rester discret auprès de votre entourage.

Quels sont les risques ?

Dans une telle situation, le remboursement des sommes transférées n'est pas pris en charge.

Tenez-vous informé, suivez les consignes de votre banque et parlez-en à vos proches.

Votre vigilance est donc indispensable !

Partager cet article

Nos conseils

Besoin d'aide ?

Votre conseiller est à vos côtés pour vous accompagner

Contacter votre conseiller