Transition

« Reconcilier l'homme et la nature »

Transcription de la vidéo

Nature et Découvertes : Reconcilier l'homme et la nature

Fanny Auger, Directrice de la marque Nature et Découvertes

L'idée initiale de Nature et Découvertes c'était justement de réconcilier l'homme et la nature. Françoise et François Lemarchand, dès 1990, l'ont écrit dans une charte. Alors, à l'époque, on ne parlait peut-être pas de concept, de raison d'être ou de mission mais en disant que l'on voulait proposer des outils et des objets ou des expériences pour aider les gens à se réconcilier avec la planète, pour en faire des ambassadeurs de l'oasis fragile qu'est la Terre.

Et je pense qu'aujourd'hui, et bien, ça nous force, même nous qui sommes engagés depuis 30 ans, à accélérer les choses, à faire les choses peut-être différemment, à se remettre en question de manière permanente. On était très visionnaires et très précurseurs et Antoine, le fils ainé de Françoise et François, qui a repris les rênes de la société depuis une dizaine d'années, est vraiment dans... sent bien l'air du temps et il est temps pour nous de encore s'accélérer à une époque où tout le monde s'engage. Et c'est tant mieux, mais comment est-ce que nous, on peut, sans cesse, revoir même notre modèle d'affaires. C'est pour ça qu'on a retravaillé notre raison d'être pour s'inscrire dans ce changement et offrir des solutions peut-être concrètes à tout ceux qui veulent changer leur mode de vie.

On a revu aussi des choses très concrètes comme la structuration de notre département-même des achats pour cranter justement ce changement. On a créé un pôle d'innovation durable au sein du département des achats pour ne pas avoir la RSE, les engagements et notre fondation d'un côté et puis les achats de l'autre, pour ne pas, justement, couper en deux le produit et puis l'engagement. Mais là, on a vraiment créé une direction, au sein du pôle achat, de l'innovation durable en intégrant des gens de tous les bords et qui vont travailler sur le packaging, comment est-ce qu'on réduit davantage encore l'impact du packaging, le sourcing, la durabilité, des critères de durabilité, de traçabilité. On a mis au point avec l'équipe qualité une liste de 17 critères rédhibitoires pour monitorer justement où est-ce qu'on en est et ce sont des choses qui sont au-delà des normes imposées. Nous, on va beaucoup plus loin en fait et on s'impose nos propres normes à nous.