Investissement locatif |

Choix du locataire : les précautions à prendre

Le dépôt de garantie

Le versement d'un dépôt de garantie à la signature du bail est conseillé. Il permettra, le cas échéant, de couvrir des sommes à la charge du locataire dont celui-ci pourrait être redevable à l'expiration du bail (frais de remise en état des locaux, loyers impayés, etc.). Le montant du dépôt de garantie ne peut excéder un mois de loyer sans les charges. Il ne peut être révisé ni en cours de bail ni lors du renouvellement du bail.

La caution

Autre garantie, la caution. Un proche, voire une banque, se porte garant pour le paiement du loyer et des charges. Si c'est une personne physique, celle-ci doit disposer des moyens de son engagement (revenus, patrimoine, accord du conjoint, etc.). En cas de non-paiement des loyers, un investissement locatif peut très vite devenir source d'ennuis financiers et juridiques. Prenez par conséquent vos précautions avant de vous lancer dans la gestion en direct de votre bien.