Auto

Covoiturage : êtes-vous assuré ?

Les modalités pratiques du covoiturage

Le covoiturage permet à plusieurs personnes de partager un même véhicule pour se rendre à une destination commune. Cette pratique est donc aussi bien économique qu'écologique puisqu'elle permet de diviser entre plusieurs individus les frais d'essence et/ou d'autoroute tout en réduisant le nombre de véhicules sur les routes et donc l'émission de CO2 dans l'atmosphère.

Les différentes clauses à vérifier en cas de covoiturage

Inconvénient principal de cette pratique, le covoiturage n'est pas encadré juridiquement. Il est important de vous assurer que votre contrat couvre bien les trajets entre votre domicile et votre lieu de travail (si vous pratiquez le covoiturage dans votre vie quotidienne).

En cas d'accident, si un des passagers a pris le volant du véhicule, il peut y avoir une incidence sur votre indemnisation. La plupart des contrats prévoient l'application d'une franchise prêt de volant.

Cette franchise sera retenue sur le montant de votre indemnisation et se cumulera avec les autres franchises de votre contrat .

Vous devez également garder en tête qu'en cas d'accident responsable, c'est vous, assuré, qui serez pénalisé d'un malus.

Enfin pour plus de confort soyez certain de pouvoir acheminer tous vos passagers à bon port.

En cas de panne immobilisant votre véhicule, certains contrats proposent la prise en charge de votre acheminement et celui de vos passagers à destination.

Un plus bien pratique pour être sûr que le covoiturage ne se transforme pas en galère.

L'assurance peut couvrir les dommages matériels et corporels

En cas d'accident :

  • Les dommages matériels sont indemnisés en fonction des garanties prévues au contrat et des responsabilités des conducteurs de chaque véhicule.
  • Les dommages corporels du conducteur responsable sont conditionnés à la souscription de la garantie couvrant les dommages corporels du ou des conducteurs autorisés.
  • Les dommages corporels des passagers sont pris en charge par l'assurance au titre de la garantie obligatoire de responsabilité civile.