Logement

Investir dans l'immobilier locatif tout en restant locataire : est-ce judicieux ?

Vous ne pouvez pas acheter votre résidence principale

Dans certaines grandes villes françaises, les prix de l'immobilier sont devenus si élevés que certains n'ont pas d'autres choix que de rester locataires.

Il sera peut-être plus facile de financer, via un crédit immobilier, un investissement locatif dans une petite ville où les prix sont plus raisonnables. La précaution est de connaître le secteur dans lequel vous investissez.

Pour profiter des avantages d'être locataire

Avec l'évolution des modes de vie, les jeunes actifs sont amenés à déménager de plus en plus souvent pour des raisons professionnelles ou familiales.

Rester locataire permet de s'adapter rapidement à ces changements : dans les « zones tendues » (les grandes agglomérations), un préavis d'un mois suffit pour résilier un bail. Une mobilité que les propriétaires n'ont pas, puisqu'une vente immobilière peut prendre plusieurs mois.

Pour bénéficier d'un avantage fiscal

En louant votre résidence principale et en effectuant parallèlement un petit investissement locatif, vous gardez votre liberté de mouvement et commencez à vous constituer un patrimoine, tout en réduisant vos impôts, via une réduction d'impôt dans le cadre de la loi Pinel par exemple.

Vous pouvez aussi espérer obtenir une bonne rentabilité locative.

Les bonnes raisons d'attendre avant un investissement locatif

Lorsque vous allez vouloir acquérir votre résidence principale, le prêt immobilier souscrit pour l'investissement locatif risque de réduire votre capacité d'endettement, limitée à environ 33%.

Les loyers perçus ne pourront pas couvrir entièrement les mensualités du prêt à rembourser. En effet, seuls 70% des loyers perçus sont retenus dans le dossier, déduction faite de l'éventuelle vacance locative, des charges à supporter en tant que propriétaire bailleur (travaux de remise en état du bien, montant de la taxe foncière...).