Approche sociale

Fin de la Sécurité sociale pour les indépendants : ce qui change

Sécurité sociale : la fin d'une réforme en deux étapes

La suppression du RSI a été actée en 2017 dans le cadre de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 20181. Elle a été réalisée en deux étapes.

Dès le 1er janvier 2018, le RSI a cessé d'exister. Un régime social transitoire, la Sécurité sociale des indépendants (SSI), a pris le relais avec vocation à disparaître.

Le 1er janvier 2020, la SSI a également cessé d'exister, les travailleurs non-salariés, les chefs d'entreprise ou encore les autoentrepreneurs étant automatiquement affiliés au régime général de la Sécurité sociale.

Le changement de régime est automatique

Le transfert des assurés affiliés au SSI vers le régime général de la Sécurité sociale a été automatique et s'est déroulé du 20 janvier au 17 février 2020. Depuis cette date, c'est donc la Caisse d'assurance maladie de votre lieu de résidence qui gère vos droits et vos indemnisations.

Il convient de mettre à jour sa carte Vitale auprès d'une pharmacie, par exemple, afin qu'aucun problème ne survienne lors des remboursements.

Les cotisations ne changent pas

Au niveau des cotisations, elles ne changent pas : elles sont toujours collectées par l'Urssaf de votre région. Leur montant n'évolue pas avec la réforme.

Une nouvelle Caisse pour la retraite

Sauf pour les professionnels libéraux, qui continuent de cotiser à leur Caisse habituelle, l'interlocuteur pour la retraite devient la Caisse d'Assurance retraite de votre lieu de résidence. C'est à elle qu'il faut s'adresser, notamment, pour connaître ses droits ou faire une demande de départ à la retraite.