Entrepreneuriat

Locaux, mobilité, les nouvelles difficultés des artisans du bâtiment

Trouver un local n'est pas aisé

La question des locaux, pour une entreprise du bâtiment, est complexe : elle a besoin de place. Or, en ville, les loyers sont élevés, mais si elle opte pour des locaux excentrés, ce sont ses frais de déplacement qui augmentent. De quoi inquiéter la Capeb sur l'existence, à terme, d'artisans et petites entreprises dans les zones urbaines les plus denses.

Les artisans du bâtiment doivent donc bien étudier leur zone d'intervention pour optimiser leur loyer et leurs coûts de déplacement.

En ville, la mobilité devient un problème

Autre problème qui concerne avant tout les villes, la mobilité : difficulté de trouver des places, élimination des gravats compliquée... ajoutés à l'augmentation des taxes sur le gasoil et à l'éloignement des locaux, cela influence négativement les marges et oblige les artisans à augmenter les prix au risque de perdre des chantiers.

Des marges qui s'améliorent mais restent basses

L'analyse de Jean-Pascal Prévert, directeur régional Île-de-France de la Banque de France1, estime que les marges des entreprises du bâtiment s'améliorent, mais elles restent basses. Les entreprises doivent travailler pour les améliorer. Les artisans du BTP doivent en outre faire attention à leur trésorerie, qui est très basse depuis quelques années.

N'hésitez pas à demander auprès de votre chargé d'affaires les solutions disponibles pour votre situation.