Hybridation

« Les Tiers-Lieux ou l'hybridation en action »

Transcription de la vidéo

Les Tiers-lieux ou l'hybridation en action

L'hybridation, c'est surtout la capacité à mettre des nouveaux lieux, des nouvelles activités qui naissent sur un territoire en réseau et de chercher à faire des communs, comme on dit aujourd'hui, tout simplement pour favoriser le développement de ces nouvelles activités qui naissent et qui disent beaucoup du monde dans lequel nous sommes en train de rentrer.

C'est l'avenir qui se fabrique dans ces Tiers-Lieux C'est le visage d'une France qui décide d'embarquer les transitions, d'utiliser les transformations à l'œuvre qui, au fond, prend acte que le monde est en train de changer et qu'elle offre des opportunités.

Les Tiers-Lieux sont une nouvelle façon d'appréhender le travail plus proche de chez soi, d'avoir plus d'autonomie et de liberté, plus de créativité et donc moins de contraintes, et dans un équilibre entre l'engagement professionnel et la vie privée qui est tout à fait central dans ces générations qui viennent.

Quand vous avez des grandes entreprises qui commencent à mettre des Tiers-Lieux parce qu'ils ont beaucoup d'activités dans des territoires et de changer complètement leur manière de faire quand une grande industrie navale décide de faire des prototypes dans des Tiers-Lieux, vous voyez bien qu'il se passe quelque chose.

Vous sentez bien qu'une entreprise seule dans son coin, ça fonctionne plus, qu'elle doit s'ouvrir sur son territoire, qu'elle a à s'ouvrir dans le monde dans lequel elle s'exécute. L'hybridation, c'est d'abord et avant tout de l'écoute, du doute et de l'innovation.

Or, il n'y a pas de création, il n'y a pas d'innovation s'il n'y a pas de doute. Et donc évidemment, s'il n'y a pas d'écoute de l'autre et de sa façon dont il travaille. Et de ce qu'il peut m'apporter dans mon travail, dans mon activité.