Crédits

Premier enfant et crédit immobilier : tout ce que vous devez savoir

Les dépenses à prévoir avant la naissance de bébé

Vous cherchez à baisser vos mensualités pour pouvoir faire face aux dépenses liées à l'arrivée de votre enfant ? Votre conseiller peut vous y aider. Avec votre prêt modulable CIC, c'est possible. Une simple demande suffit pour allonger votre crédit dans la limite de 24 mois et baisser ainsi vos mensualités. Attention toutefois à l'impact financier d'une modulation de prêt immobilier, également aux frais d'avenant qui y sont associés.

Le plus simple pour vous est de contacter votre conseiller pour réétudier votre dossier de crédit immobilier et voir comment étaler les charges pour l'arrivée de bébé.

Revoir à la baisse les mensualités à l'arrivée du premier enfant

Si vous disposez d'un prêt modulable, faites votre demande par écrit à votre banquier, en expliquant la situation et en précisant vos souhaits.

Au besoin, votre banquier pourra vous demander des compléments d'information pour pouvoir analyser votre demande. Une modulation de prêt peut en effet être refusée par la banque. Si la demande est acceptée, le réaménagement des mensualités de votre prêt immobilier interviendra le mois suivant la date d'accord. Remarque : en général, la modulation est possible dans la limite d'un allongement de durée du prêt de 24 mois maximum.

Le congé maternité ou parentale : ce que couvre l'assurance emprunteur

Les remboursements de votre crédit immobilier ne sont pas couverts durant votre congé maternité. Vous ne pouvez faire jouer l'assurance emprunteur que lorsqu'une incapacité provoquée par une maladie ou un accident de la vie entraîne une perte d'emploi.

Le congé légal de maternité (dix semaines avant la naissance et neuf semaines après) n'est pas considéré comme un arrêt maladie ni comme une période d'invalidité. De même, l'assurance emprunteur ne fonctionnera pas durant le congé parental, ouvert aux deux parents.

La grossesse pathologique : les conditions de prise en charge de l'assurance emprunteur

Dans ce cas, la situation est différente. Contrairement au congé maternité, les arrêts de travail résultant d'une grossesse pathologique font l'objet d'une obligation légale de couverture par votre contrat d'assurance emprunteur. Au titre de la garantie invalidité, l'assureur prend en charge vos mensualités, partiellement ou en totalité, selon les dispositions du contrat. En clair, durant la période d'arrêt maladie, l'assureur remboursera les échéances du prêt (en tout cas sur la partie que vous avez assurée).