Louer sa résidence secondaire : quel régime fiscal s'applique ?

Vous souhaitez mettre en location votre résidence secondaire pour couvrir vos charges ? En la louant meublée, les loyers perçus sont soumis à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Deux régimes fiscaux existent. Découvrez lequel vous concerne.

Temps de lecture : 3 min

Dans quelle catégorie déclarer cette location ?

Vous louez votre résidence secondaire à des locataires de passage ? Le logement est forcément meublé. On parle d'ailleurs de meublé de tourisme.

Contrairement à la location vide, imposée dans la catégorie des revenus fonciers, la location meublée est soumise à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Vos recettes locatives ne dépassent pas 72 600 € par an

Vous pouvez choisir le régime d'imposition micro-BIC. Vous êtes alors imposé au barème de l'impôt sur le revenu uniquement sur la moitié de vos revenus locatifs (vous bénéficiez en effet d'un abattement de 50%).

En faisant classer votre meublé de tourisme par un organisme agréé (de 1 à 5 étoiles selon son niveau de confort), l'abattement forfaitaire passe à 71%. Vous n'êtes alors imposé que sur 29% des loyers perçus. Pour en bénéficier, vos recettes locatives ne doivent pas dépasser 176 200 € par an.

Si vos charges locatives (taxe foncière, dépenses d'entretien...) dépassent 50% du montant de vos recettes locatives, optez plutôt pour le régime réel. Il permet de déduire ces charges des loyers perçus. Vous pouvez également déduire les intérêts d'emprunt de votre crédit immobilier et pratiquer l'amortissement du prix d'achat de votre bien et du mobilier. Ce régime peut vous permettre de défiscaliser la totalité de vos revenus locatifs.

Vos recettes locatives sont supérieures à 72 600 € par an

Vous êtes alors automatiquement imposé au régime réel avec la possibilité de déduire vos charges locatives et les intérêts d'emprunt. Vous pouvez également pratiquer des amortissements.

Partager cet article

Besoin d'aide ?

Votre conseiller est à vos côtés pour vous accompagner
Contacter votre conseiller

Nos conseils