Placements |

L'OPCI : un placement innovant associant immobilier et liquidité

Qu'est-ce qu'un OPCI ?

Un organisme de placement collectif en immobilier (OPCI) est un investissement immobilier indirect composé d'au moins 60% d'actifs immobiliers (tels que des immeubles, des bureaux, des commerces, des logements ou des parts de sociétés immobilières), le reste étant investi dans des actifs financiers (tels que des actions et des obligations).

Vous diversifiez ainsi votre patrimoine en sélectionnant un support dont les actifs immobiliers sont de qualité, en vue de bénéficier potentiellement de rendements attractifs sur un horizon de placement à moyen/long terme (durée de placement recommandée d'au moins 8 ans).

Par la diversité des biens détenus et la variété des investissements réalisés (immobiliers et financiers), l'OPCI permet de mutualiser les risques et est plus liquide qu'une SCPI (société civile de placement immobilier).

L'OPCI est ainsi tout à fait adapté pour les investisseurs qui souhaitent :

  • Diversifier leur patrimoine vers l'immobilier afin d'améliorer les perspectives de performance dans la durée tout en conservant une disponibilité de leur épargne ;
  • Investir dans l'immobilier sans avoir d'une part, la capacité financière d'acheter eux-mêmes un bien immobilier, et d'autre part, la possibilité de le gérer en direct.

OPCI et assurance-vie

L'OPCI peut être sélectionné dans le cadre d'un contrat d'assurance-vie multisupport via des supports en unités de compte1, associant ainsi les avantages de l'immobilier et de l'assurance-vie.

Perspectives de performance

L'investissement de votre capital sur un support OPCI vous permettra de bénéficier du potentiel des marchés financiers et immobiliers.

Les performances de l'OPCI2 sont constituées :

  • de la distribution régulière d'au moins 85% minimum des loyers et revenus locatifs perçus et de 50% minimum des plus-values de cession réalisées sur les actifs immobiliers.
  • des rendements des actifs financiers, avec une performance ainsi en partie soumise aux performances des marchés obligataires et actions.

Valorisation

  • L'OPCI propose une valorisation et une liquidité des parts deux fois par mois3 ;
  • La part des actifs de l'OPCI non investie en immobilier doit inclure à tout moment 5% de liquidités afin de permettre une disponibilité du capital ;
  • L'inclusion dans les OPCI d'instruments et valeurs mobilières cotés (immobilier ou non) permet d'offrir une plus grande liquidité aux investisseurs en cas de rachat.

L'OPCI reste toutefois un placement à moyen/long terme dont la durée de détention recommandée est d'au moins 8 ans en vue de permettre un véritable potentiel de valorisation et de rendement des actifs immobiliers achetés.

Frais immobiliers spécifiques

L'investissement en OPCI entraîne des frais spécifiques aux actifs immobiliers (frais d'acquisitions et d'exploitation...). Les OPCI font donc l'objet de commissions de souscription acquises à l'OPCI pour répartir ces frais entre les anciens et nouveaux détenteurs des parts.

Quels sont les risques/inconvénients d'un OPCI ?

L'OPCI est un placement risqué : ni le capital, ni le rendement ne sont garantis.

Le montant qu'il est raisonnable d'investir dépend de votre profil d'investisseur, de vos objectifs financiers, de votre horizon de placement et de votre situation personnelle.

Il est fortement recommandé de diversifier suffisamment ses investissements afin de ne pas s'exposer uniquement aux risques liés à ce placement, et de garder une épargne de précaution.

Prenez également le temps de lire attentivement le document d'information clé de l'investisseur (DICI) relatif au support.

L'investissement en OPCI comprend les risques suivants :

  • Risques liés à la gestion discrétionnaire : le support peut ne pas être investi à tout moment sur les marchés ou les immeubles les plus performants et sa valeur liquidative peut avoir une performance négative ;
  • Risques liés au marché immobilier : les investissements immobiliers réalisés par le gérant seront soumis aux risques inhérents à la détention et à la gestion d'actifs immobiliers ;
  • Risques liés aux marchés financiers : les investissements réalisés par le support seront soumis aux risques inhérents à la détention et à la gestion d'actifs financiers, tels les risques action, de taux, de change, de crédit ou encore liés aux pays émergents ;
  • Risque de concentration : la poche immobilière, constituée progressivement, pourra être investie sur un nombre limité d'actifs immobiliers ne permettant pas une dispersion optimale des risques ; de ce fait, le support sera potentiellement exposé à un risque de concentration ;
  • Risques liés à l'endettement : l'endettement a pour effet d'augmenter la capacité d'investissement du support mais également les risques de perte ;
  • Risque de contrepartie : le défaut de paiement d'une contrepartie peut entraîner une baisse de la valeur liquidative.

Encore mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Un conseil adapté s'appuie sur une connaissance fine de votre situation.

Votre conseiller vous proposera, lors d'un rendez-vous, de définir votre profil d'investisseur à l'aide d'un questionnaire qui abordera les points clés de votre situation personnelle et financière, vos objectifs et votre horizon de placement, votre sensibilité au risque, vos connaissances et expérience en matière de produits financiers.

1 Les sommes investies sur des unités de compte ne comportent aucune garantie de capital : l'assureur ne s'engage que sur le nombre de parts net de frais et non sur leur valeur.

2 L'attention est attirée sur le fait que les performances réalisées sur les années passées ne préjugent pas des performances futures.

3 Si les contraintes de liquidités l'exigent, le gérant peut repousser à deux mois calendaires maximum le règlement des parts.

Document commercial à caractère non contractuel.