Informations

Des congés indemnisés pour les aidants familiaux qui travaillent

Quelle durée de congés autorisée ?

En tant qu'aidants familiaux, il est désormais possible de prendre un congé indemnisé afin de s'occuper d'un parent en perte d'autonomie, d'un conjoint malade ou d'un enfant en situation de handicap. Celui-ci est rémunéré sur une période de trois mois maximale sur l'ensemble de votre carrière et peut, selon certaines conditions, être renouvelé jusqu'à un an toujours pour l'ensemble de votre carrière.

Quelle indemnisation pour les aidants familiaux ?

Ouvert aux salariés, aux fonctionnaires, aux indépendants et aux personnes en recherche d'emploi, cette allocation versée par la Caisse d'allocation familiale (CAF) et la Caisse de la mutualité sociale agricole (MSA) s'élève à 52,08 € par jour pour une personne seule et à 43,83 € par jour pour les personnes vivant en couple1.

Cette indemnisation, sauf pour les personnes en recherche d'emploi, peut être versée à la demi-journée.

Quelles démarches entreprendre ?

Pour prendre votre congé, vous devez en faire la demande à votre employeur tout en respectant les conditions fixés selon les conventions ou accords collectifs d'entreprise, par conventions ou accords de branche.

Si aucune disposition conventionnelle n'est instaurée, adressez votre demande par tout moyen justifiant sa date (mail, lettre recommandée...). Dans celle-ci, vous devrez mentionner votre volonté de prendre un congé de proche aidant et de facto de suspendre votre contrat de travail, la date précise de votre départ et si vous souhaitez fractionner votre congé.

Toute demande est à adresser 1 mois avant la date souhaitée mais votre congé peut débuter sans délais si la santé de la personne aidée se dégrade soudainement, si une situation de crise nécessite votre présence, ou en cas de cessation brutale de l'hébergement en établissement.

Pour en savoir plus sur la démarche à entreprendre et les documents à fournir, rendez-vous sur www.service-public.fr.